Publié le 6 avril 2020 | Mis à jour à 8AM

Les institutions de financement du développement unissent leurs forces pour réagir au COVID-19 dans les pays en développement

6 AVRIL, 2020 - Les institutions de financement du développement (IFD) de 16 pays de l’Organisation de coopération et de développement économiques, collectivement l’« Alliance des IFD », sont résolues à contrer les effets de la COVID-19 sur le commerce dans les pays en développement, et ont ainsi décidé d’accroître leur collaboration et de mettre en commun leurs ressources. Cette crise sanitaire sans précédent aura de sérieux impacts sur les pays en développement qui auront comme effet de ralentir considérablement leur progrès social et économique. La capacité des IFD à mobiliser d’importantes ressources financières et une grande expertise technique pour les entreprises du secteur privé dans les marchés émergents et frontières est plus importante que jamais. Les membres de l’Alliance des IFD s’engagent à travailler pour réduire les impacts de la COVID-19 sur les activités commerciales essentielles des pays en développement en mobilisant des ressources communes et en favorisant la mise en place d’initiatives de coopération. Ensemble, les IFD travailleront à travers le monde pour aider à résoudre les enjeux de liquidités que connaissent actuellement les secteurs financiers, soutenir la viabilité d’entreprises existantes touchées par le virus et promouvoir de nouveaux investissements dans le secteur des biens et des services nécessaires à la durabilité économique, sanitaire et sécuritaire globale. L’Alliance des IFD est en train de développer des mécanismes pour soutenir les entreprises, favoriser leur retour vers une pleine capacité de production et restaurer les opportunités d’emploi essentielles dans les sociétés dans lesquelles elles opèrent. En outre, l’Alliance des IFD sera à l’affût des occasions de financer les mesures du secteur privé local visant à gérer cette crise sanitaire et à accélérer le retour à la normale. Ces IFD s’engagent à travailler ensemble pour identifier les besoins les plus urgents du secteur privé et trouver des solutions pour réduire les impacts de la COVID-19 à travers le monde.

À propos de l’Alliance des IFD

L’Agence américaine de Financement pour le Développement international (DFC), FinDev Canada, et l’Association des institutions européennes de financement du développement (EDFI*), qui compte actuellement 15 institutions membres « bilatérales » dans le domaine du financement du développement pour le secteur privé sur les marchés émergents et frontaliers, ont formé « l’Alliance des IFD » en 2019 pour encadrer leur engagement actif en coopération. Ces IFD répondent toutes à des normes élevées en matière de gouvernance d’entreprise, de durabilité et de gestion des impacts, et aspirent à servir de modèles aux autres investisseurs.

* Institutions membres de l’EDFI : BIO (Belgique), BMI/SBI (Belgique), CDC (Royaume-Uni), Cofides (Espagne), KfW-DEG (Allemagne), Finnfund (Finlande), FMO (Pays-Bas), IFU (Danemark), Norfund (Norvège), Austrian Development Bank OeEB (Autriche), PROPARCO (France), Sifem (Suisse), Simest et CDP International Development Finance (Italie), Sofid (Portugal), et Swedfund (Suède).