Publié le 26 avril 2022 | Mis à jour à 4PM

Les IFD s’engagent à renforcer la collaboration à l’appui du développement de l’infrastructure

Infrastructure development

WASHINGTON, 25 avril 2022– Les dirigeants de plus de 15 institutions de financement du développement (IFD) se sont réunis aujourd’hui pour affirmer leur engagement en faveur d’investissements privés transparents et durables dans des secteurs prioritaires essentiels au développement. Le groupe des dirigeants des IFD a réitéré son soutien à une initiative annoncée au Sommet du G7 de Carbis Bay l’an dernier qui contribue à la réalisation des objectifs communs de la collectivité des IFD pour répondre aux besoins en infrastructure des pays à revenu faible et moyen.

Les dirigeants ont également convenu de collaborer pour déployer des normes de valeur élevées, diversifier les sources de biens essentiels et les chaînes d’approvisionnement, et maximiser l’impact sur le développement grâce à leurs investissements. Invités par la International Development Finance Corporation (DFC) des États-Unis, les IFD participants du G7 et de l’Europe comprenaient BII, DEG, FinDev Canada, CDP, Simest, Proparco, JBIC, JICA, Norfund, Swedfund, BIO, COFIDES, Finnfund, IFU, OeEB, SIFEM et SOFID.

Chaque IFD apporte ses outils financiers et son mandat uniques à cette collaboration, offrant aux marchés émergents un éventail puissant et diversifié d’instruments de financement pour soutenir la croissance économique. Les priorités communes comprennent le climat, la santé, l’égalité des sexes et la connectivité numérique. Pour aller de l’avant, les IFD ont convenu de partager les progrès collectifs dans l’avancement des investissements du secteur privé dans ces domaines, en suivant les résultats transformateurs de cette collaboration en matière de développement.

« En travaillant ensemble, la DFC, les European Development Finance Institutions (EDFI) et nos institutions de financement du développement partenaires fourniront un financement véritablement transformateur, stimulant l’engagement du secteur privé dans le développement international », a déclaré Scott Nathan, président‑directeur général (PDG) de la DFC. « La collaboration avec nos partenaires sera la clé de notre succès collectif à soutenir des transactions de financement innovatrices qui stimulent l’infrastructure de qualité dans les économies émergentes. » 

« Nous sommes ravis de la tenue de la réunion des IFD aujourd’hui pour réitérer notre priorité commune à l’échelle internationale de répondre aux besoins en infrastructure durable des pays à revenu faible et moyen. Les IFD européennes apprécient grandement la collaboration avec la DFC et d’autres IFD du G7, qui nous permettra d’accroître l’impact et la visibilité de nos activités de financement et à débloquer davantage d’investissements du secteur privé », a déclaré Soren Andreasen, PDG d’EDFI.

###

À propos de la DFC

La International Development Finance Corporation (DFC) des États-Unis s’associe au secteur privé pour financer des solutions aux défis les plus critiques auxquels le monde en développement est confronté aujourd’hui. Elle investit dans plusieurs secteurs, dont l’énergie, la santé, les infrastructures essentielles et la technologie. La DFC finance également les petites entreprises et les femmes entrepreneurs afin de créer des emplois sur les marchés émergents. Ses investissements adhèrent à des normes élevées et sont respectueux de l’environnement, des droits humains et des droits des travailleurs. Visitez www.dfc.gov et @DFCgov sur Twitter pour en savoir plus. 

À propos d’EDFI

EDFI est l’Association de 15 institutions européennes de financement du développement (IFD), qui fournissent un financement et des conseils pour soutenir le développement durable du secteur privé dans les économies émergentes et les économies en développement. Ses institutions membres partagent la vision d’un monde où le secteur privé offre aux populations des pays à faible et moyen revenu des possibilités de travail décent et d’amélioration de la vie, et où les flux d’investissements privés sont conformes aux Objectifs de développement durable et l’Accord de Paris sur le climat. La mission d’EDFI est de promouvoir les intérêts communs de ses membres, d’éclairer les politiques et de stimuler l’innovation en ce qui a trait aux normes de l’industrie. Parmi les membres d’EDFI figurent BIO (Belgique), British International Investments (Royaume-Uni), Cofides (Espagne), DEG (Allemagne), Finnfund (Finlande), FMO (Pays-Bas), IFU (Danemark), Norfund (Norvège), OeEB (Autriche), Proparco (France), SIFEM (Suisse), Simest et CDP Development Finance (Italie), SOFID (Portugal) et Swedfund (Suède). Visitez www.edfi.eu ou les sites Web individuels des institutions membres d’EDFI pour en savoir davantage.

Institutions de financement du développement et COVID-19
FinDev Canada a pour mandat de soutenir les entreprises présentes dans les régions les plus touchées par la pandémie de COVID-19. Les investissements contribueront à garantir que les marchés en développement continuent à disposer de liquidités, apportant ainsi un soutien important à la reprise économique et sociale consécutive à cette crise.

À propos de FinDev Canada
L’Institut de financement du développement Canada (IFDC) Inc., exploitée sous la marque FinDev Canada, a pour mandat d’offrir des services financiers au secteur privé dans les pays en développement dans l’optique de lutter contre la pauvreté en favorisant la croissance économique. Le financement de FinDev Canada cible trois thèmes principaux : le développement économique grâce à la création d’emploi, le renforcement du pouvoir économique des femmes et l’atténuation et l’adaptation aux changements climatiques. L’Institut de financement du développement Canada (IFDC) Inc., est une filiale à part entière d’Exportation et Développement Canada (EDC).

Contact pour les médias :

FinDev Canada
Angela Rodriguez
Head of Marketing and Communications
arodriguez@findevcanada.ca