Publié le 23 octobre 2019 | Mis à jour à 10AM

Deux nouveaux investisseurs se joignent au Défi 2X

Washington – le 22 octobre 2019 – Deux nouveaux investisseurs se sont joints à l’initiative du Défi 2X, un engagement collectif à mobiliser des capitaux pour favoriser le renforcement du pouvoir économique des femmes. Le Swiss Investment Fund for Emerging Markets (SIFEM) se joint au Groupe du Défi 2X en tant que membre tandis que la Banque Européenne d’Investissement (BEI) s’engage à adopter les critères du Défi 2X. 

Le Défi 2X a été lance en juin 2018 lors du Sommet du G7 au Canada. Ce nouvel engagement de grande envergure devait permettre de mobiliser plus de ressources pour aider les femmes à s’épanouir et à progresser comme entrepreneures, comme gestionnaires, comme employées, ou comme consommatrices de produits et de services qui favorisent leur participation économique. Depuis, des institutions de financement du développement (IFD) de l’ensemble des pays du G7 - FinDev Canada, CDC (Royaume Uni), OPIC (États Unis), CDP (Italie), Proparco (France), JBIC (Japon), JICA (Japon) and DEG (Allemagne) – travaillent à soutenir des initiatives et des investissements qui permettent aux femmes des pays en développement d’accéder à des opportunités de leadership, des emplois de qualité, du financement et du soutient aux entreprises. En mai 2019, le Groupe a accueilli quatre nouveaux membres qui se sont joints au Défi 2X : les institutions de financement du développement (IFD) des Pays-Bas (FMO), de la Suède (Swedfund), de la Finlande (Finnfund) et du Danemark (IFU).

« Pour accélérer le développement et réduire la pauvreté, nous devons cibler les obstacles qui limitent le potentiel des femmes. L’égalité des genres est une importante valeur européenne en plus de jouer un rôle central dans l’élaboration des politiques externes de l’Union Européenne. En tant que banque de l’Union Européenne, nous sommes honorés d’être la première banque de développement multilatérale à endosser le Défi 2X. En joignant nos forces avec celles de 13 IFD du G7, nous nous engageons collectivement à faire progresser le pouvoir économique des femmes et l’égalité des genres à travers nos investissements. Le Défi 2X est une excellente initiative et nous encourageons tous ceux qui souhaiteraient s’y joindre à le faire. » - Andrew McDowell, Vice-Président de la BEI

Le partenariat a été officialisé lors d’une cérémonie officielle à Washington alors que se déroulaient les rencontres annuelles de la Banque Mondiale. SIFEM et la BEI se sont toutes deux engagées à augmenter leurs investissements sensibles au genre et à encourager des entreprises dans lesquelles ils ont déjà investi à faire avancer l’égalité des genres. 

« Nous sommes fiers de nous joindre au Défi 2X et nous avons hate de travailler avec les autres participants pour faire progresser le pouvoir économique des femmes. Nous croyons que l’initiative du Défi 2X est bénéfique, non seulement pour les femmes, mais aussi pour l’ensemble de la société. Soutenir les femmes permet de renforcer la prospérité économique et d’améliorer la qualité de vie de tous.» - Jörg Frieden, Président du Conseil de SIFEM.

De plus, les investissements de BIE qui seront conformes aux critères du Défi 2X s’ajouteront à l’objectif de mobilisation de capitaux du G7 qui est de 3G USD.

« Qu’une banque multilatérale de développement endosse les critères du Défi et les applique à son portefeuille est une étape majeure pour le Défi 2X. Nous avons hâte de travailler avec la BEI et SIFEM pour accélérer le flux de capitaux vers des investissements à travers le monde qui adoptent une optique de genre. » - Anne-Marie Lévesque, Présidente du Groupe de travail du Défi 2X et Responsable de l’égalité des genres chez FinDev Canada. 

Afin d’être éligible pour le Défi 2X, un investissement doit répondre à l’un des cinq critères suivants : 

  • Entrepreneuriat : 51% de l’entreprise appartient à des femmes, ou l’entreprise a été fondée par une femme.
  • Leadership : 20 à 30% des postes de leadership de niveau senior sont occupés par des femmes ou 30% du Conseil d’administration ou du Comité des investissements est constitué de femmes. 
  • Emploi : 30 à 50% des employés sont des femmes (selon le secteur) et l’entreprise répond à un autre indicateur de qualité autre que la conformité.
  • Consommation : Des produits ou des services qui ciblent spécifiquement ou disproportionnellement les femmes.
  • Investissement à travers des intermédiaires financiers : 30% des profits des prêts ou des entreprises du portefeuille de l’IFD sont conformes aux critères du Défi 2X.

Pourquoi investir auprès des femmes : 

  • Opportunités de croissance : De nombreuses études ont démontré que d’investir auprès des femmes permet de générer de la prospérité et la stabilité économique. Dans son rapport de 2015, “The Power of Parity: How advancing women’s equality can add $12 trillion to global growth”, L'Institut McKinsey a prévu une croissance du PIB de 700 G$ en Afrique Subsaharienne et de 2,600 G$ en Amérique Latine d’ici 2025 si on arrive à atteindre la parité des genres.
  • Pénurie de crédit : À travers le monde, les PME gérées par des femmes font face à une pénurie d’accès à des prêts d’une valeur de 260 G$ à 320 G$, ce qui représente une excellente opportunité pour des investisseurs. 
  • Leadership au féminin : Des recherches démontrent régulièrement qu’une augmentation des postes de niveau sénior en gestion, en direction et au niveau des conseils d’administration  occupés par des femmes a un effet bénéfique sur la performance d’une entreprise. 
  • Des femmes consommatrices : En 2018, on estimait que les femmes contrôlaient près de 40 B$ des dépenses de consommation à travers le monde.