Publié le 16 septembre 2020 | Mis à jour à 1PM

FinDev Canada : Regard sur le passé, regard vers l’avenir

 

Man standing overlooking cliff in sunset

Par Etienne Grall, directeur de la stratégie et de l’innovation et Paulo Martelli, directeur des investissements

 

La COVID-19 et ses profondes répercussions sanitaires, économiques, sociales, et même politiques, ont retenu l’attention du monde entier, à juste titre. Partout sur la planète, les politiciens et les décideurs ont été contraints de suivre le coronavirus au fur et à mesure de sa propagation. La vie est maintenant divisée en deux périodes : avant la pandémie, et pendant celle-ci.

Il peut être facile d’oublier comment nous abordions notre travail et nos responsabilités avant que la tempête de la COVID-19 ne frappe. Il est donc utile de nous rappeler ce que nous essayions de réaliser dans nos différentes organisations et comment nos efforts étaient récompensés, ou pas.   

Les résultats annuels de FinDev Canada pour 2019 ont été publiés récemment, et nous sommes heureux et fiers de ce que nous avons accompli. Nous demeurons toutefois humbles et lucides, sachant tout ce qu'il nous reste à faire avant de devenir l'institution de financement du développement que nous aspirons à être.

L'année 2019 a certes été marquée par beaucoup de points positifs, pour une première année complète de fonctionnement. FinDev Canada a conclu sept nouvelles transactions d'une valeur de 64 millions de dollars US, ce qui porte le total de ses engagements à 94 millions de dollars US répartis entre neuf partenaires actifs du secteur privé oeuvrant en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Ces investissements s'alignent pleinement sur au moins l’un de nos trois objectifs stratégiques : autonomiser les femmes et favoriser l'égalité des sexes, promouvoir et soutenir le développement des marchés locaux, et aider les communautés et les pays à s'adapter aux effets des changements climatiques et à les atténuer.

Au-delà des chiffres, l'année 2019 a été marquée, chez FinDev Canada, par un renforcement de notre volonté d'être un chef de file produisant un impact à chacune des étapes de nos décisions d'investissement. Il s’agit là d’un élément clé de la façon dont nous travaillons avec les entreprises clientes pour réduire la pauvreté et construire des sociétés durables. L'objectif ultime de notre travail doit être d'améliorer la vie des personnes et des communautés dans les pays en développement; notre engagement à exercer un impact garantit que nous sommes sur la bonne voie pour y parvenir.

Nous avons également continué à améliorer nos capacités internes afin de pouvoir répondre aux impératifs de nos clients et travailler au rythme de leurs affaires. En 2020, plus de 25 % de nos transactions ont été traitées, du début à l’approbation finale, en 35 jours seulement.

En résumé, 2019 a vu FinDev Canada émerger comme une institution de financement du développement qui, si jeune soit-elle, commence à faire sa marque dans l'environnement mondial des IFD. Nous avons créé une plateforme pour l'avenir qui, nous en sommes convaincus, apportera de réels avantages aux personnes que nous sommes censés soutenir : les entrepreneurs et les gens d'affaires d'Afrique, d'Amérique latine et des Caraïbes. Leur succès contribuera à son tour à améliorer la vie des personnes qu'ils servent ou qui dépendent d'eux pour leur subsistance.

Le changement de donne de 2020

Aussi satisfaits que nous soyons des résultats de l'année dernière, nous sommes également pleinement conscients que la pandémie de la COVID-19 nous amène à ajuster notre mode de fonctionnement. La réduction des déplacements, par exemple, limite notre capacité à être physiquement présents sur les marchés clés, un obstacle que nous pouvons surmonter en travaillant avec des partenaires et en nous appuyant davantage sur une utilisation intelligente de la technologie.

Cependant, si la COVID crée des limites, elle accroît également la demande pour nos produits et services. En réponse, nous avons augmenté notre productivité tout en demeurant concentrés sur les résultats. Cette approche porte ses fruits : depuis le début de l'année, nous travaillons à un rythme accéléré pour offrir une plus grande valeur à davantage de bénéficiaires. Les projections montrent que nous aurons plus que doublé le volume de nos transactions de 2019.

Un bon exemple de ce que nous pouvons continuer à faire malgré la COVID est Cooprogreso, une coopérative financière de premier plan en Équateur qui fournit un accès aux services financiers aux clients à faibles revenus. En tant qu'institution financière, son approche axée sur la responsabilité sociale et l'inclusion la place à la tête de l'innovation et de l'impact. Bien que notre investissement dans Cooprogreso ait été effectué en 2019, nous avons constaté, depuis que la COVID a frappé, que travailler avec de telles institutions innovantes au service des parties les plus vulnérables de la société nous permet de faire une différence tangible malgré les contraintes auxquelles nous devons faire face.

À mesure que nous avançons en 2020 puis vers 2021, nous nous concentrons sur ce type d'investissements, en faisant appel à des partenaires qui reconnaissent également l'intérêt de « repousser les limites » lorsque cela est nécessaire afin de répondre à l'évolution des conditions et des besoins des clients potentiels.

2019 nous a permis de jeter les bases de l'institution de financement du développement que nous souhaitons être : une IFD qui place ses clients au premier plan, en leur offrant les financements et les services dont ils ont besoin pour croître et prospérer au profit de leurs communautés et de leurs pays. En 2020, malgré les défis, nous sommes sur la bonne bonne voie pour raffermir notre présence sur le marché et accroître l'impact de notre travail.