Publié le 3 février 2021 | Mis à jour à 7PM

Phatisa Food Fund 2 conclut une transaction de 143 millions USD en engagements des IFD

Phatisa Food Fund

 

4 février 2021 Montreal - Un groupe d’institutions de financement du développement et d’investisseurs à impact de premier plan – CDC Group, Norfund, Finnfund, FinDev Canada et BIO – annoncent un engagement conjoint de 82 millions $ dans le fonds Phatisa Food Fund 2 (PFF 2 ou « le fonds »), géré par Phatisa. PFF 2 investira dans l’ensemble de la chaîne de valeur alimentaire africaine, en ciblant des investissements dans la mécanisation, les intrants de base, la production de volaille et de viande, la transformation ainsi que la fabrication des aliments, la logistique, l’agrégation et la distribution dans toute l’Afrique subsaharienne. L’investissement renforcera et augmentera l’approvisionnement alimentaire, la production locale et la distribution à l’échelle de la région.

Un consortium d’investisseurs composé de CDC, Norfund, Finnfund, FinDev Canada et BIO s’est engagé à investir des montants à la clôture du fonds de 30 M$, 20 M$, 15 M$, 10 M$ et 7 M$, respectivement. Le Fonds a atteint un montant final à la clôture de 143 M$, réunissant les IFD et les investisseurs commerciaux pour renforcer l’offre d’aliments de qualité en Afrique subsaharienne – où environ 239 millions de personnes sont touchées par l’insécurité alimentaire.

Grâce à son investissement dans des entreprises de la chaîne de valeur alimentaire, le fonds cible plus de 90 000 petits exploitants agricoles et micro-entrepreneurs, vise à créer plus de 2 000 emplois permanents et à maintenir 10 000 emplois supplémentaires. Cet investissement fait suite au succès du Fonds agricole pour l’Afrique (FAA) de Phatisa, qui a créé plus de 1 800 emplois et aidé 86 000 agriculteurs dans plus de 20 marchés à travers le continent.

S’appuyant sur le succès du fonds FAA, le fonds Phatisa Food Fund 2 permettra aux petits exploitants agricoles et aux micro-entrepreneurs de développer leurs compétences tout en élargissant leur accès aux marchés et aux opportunités économiques. Le nouveau fonds abordera également l’accès aux produits et leurs prix pour les agriculteurs et favorisera des méthodes agricoles intelligentes - renforcer la résilience des cultures, réduire les pertes alimentaires et les déchets de 50 % dans les entreprises financées tout en augmentant la production, les rendements et les revenus.

L’investissement contribue aux Objectifs de développement durable des Nations Unies : 1 (Pas de pauvreté), 2 (Faim « zéro »), 8 (Travail décent et croissance économique), 5 (Égalité entre les sexes), 12 (Consommation et production durables) et 13 (Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques).

Phatisa Food Fund 2 se qualifie également pour le Défi 2X, qui vise à soutenir les entreprises qui offrent aux femmes des économies émergentes l’accès à des possibilités de leadership, à des emplois de qualité et à des produits et services qui améliorent leur participation et leur inclusion économiques.

 

Clarisa De Franco, Managing Director & Head of Private Equity Funds, CDC a déclaré que : « C’est formidable de voir s’associer des IFD et des investisseurs commerciaux pour relever l’un des défis les plus pressants en Afrique. Les petits exploitants agricoles représentent 60 % de la population de l’Afrique subsaharienne et le continent reste un importateur net de produits alimentaires. Selon la Banque africaine de développement (BAfD), l’augmentation rapide des importations nettes de produits alimentaires devrait passer de 35 milliards $ en 2015 à plus de 110 milliards $ d’ici 2025. En mobilisant des capitaux et en investissant dans la chaîne de valeur agricole et alimentaire, nous pouvons avoir un impact considérable, soutenir l’emploi et améliorer la sécurité alimentaire à travers le continent tout en réduisant la dépendance à l’égard des importations. »

Stuart Bradley, Managing Partner, Phatisa, a déclaré que : « Nous sommes heureux d’accueillir ce groupe multinational d’investisseurs au fonds Phatisa Food Fund 2, un fonds axé sur l’augmentation des investissements dans l’agro-industrie et la chaîne de valeur alimentaire sous-capitalisées en Afrique. L’impact sur le développement, en parallèle aux meilleures pratiques en affaires, est au cœur de l’approche d’investissement de Phatisa. Au cours du cycle d’investissement du Fonds et grâce à ses investissements dans des équipes de gestion talentueuses et motivées, nous visons à créer de la valeur partagée et une croissance inclusive et durable, ainsi qu’à relever les défis sociaux et environnementaux qui affectent les personnes les plus marginalisées en Afrique. »

Olav Akrawi, Project Manager in Scalable Enterprises, Finnfund, a déclaré que : « Norfund est heureux de faire partie de cette opportunité d’investir dans des entreprises qui devraient générer un nombre important d’emplois et d’occasions d’affaires au sein du secteur de production alimentaire à travers l’Afrique subsaharienne. La stratégie du fonds, qui s’aligne sur la stratégie de Norfund, est axée sur des entreprises qui ont de solides perspectives financières et qui contribueront à la croissance économique et amélioreront la chaine de valeur dans le secteur de l’alimentation et de l’agroalimentaire.

Riikka Molander, Associate Director & Head of Funds, Finnfund a déclaré que : « Nous sommes heureux de participer à ce fonds avec nos collègues investisseurs. Le renforcement et l’augmentation de l’approvisionnement alimentaire, de la production et de la distribution locales – pour renforcer la sécurité alimentaire et soutenir les petits exploitants agricoles – sont au cœur de la mission de Finnfund. Aujourd’hui, en pleine pandémie COVID-19, il est particulièrement important d’offrir du financement pour l’agriculture et la production alimentaire sur le continent africain. »

« Notre soutien au fonds Phatisa Food Fund 2 permettra de relever certains des défis les plus importants auxquels l’Afrique est confrontée aujourd’hui », a déclaré Paulo Martelli, VP investissements de FinDev Canada. « L’insécurité alimentaire est un problème majeur sur le continent, aggravé par la pandémie COVID-19 qui menace de mettre 23 millions de citoyens africains supplémentaires dans l’extrême pauvreté. Phatisa a démontré ses capacités à aider les petits exploitants agricoles et les entreprises qui travaillent avec eux tout en appuyant les moyens de subsistance ruraux. Nous nous attendons à ce que notre investissement dans ce fonds Phatisa Food Fund 2 crée des avantages durables pour beaucoup plus de gens en Afrique, ainsi que les entreprises avec lesquelles ils travaillent, magasinent et font des affaires. »

« Grâce à notre investissement dans Phatisa Food Fund 2 », indique Carole Maman, Chief Investment Officer chez BIO, « nous voulons accroître la sécurité alimentaire en Afrique en soutenant une production alimentaire durable pour les marchés locaux et en aidant les chaînes de valeur alimentaires et les entreprises africaines dans leur parcours de croissance. Pour ce faire, nous nous tournons vers le fonds Phatisa Food Fund 2, qui offrira du capital d’investissement patient ainsi qu’une assistance technique et commerciale.

 

Contacts médias

CDC : Clare Murray - cmurray@cdcgroup.com

Phatisa : Pravisha Rampal - investorrelations@phatisa.com

Norfund : Per Kristian Sbertoli - per.kristian@norfund.no

Finnfund : Kirsi Pere - kirsi.pere@finnfund.fi

FinDev Canada : Sarah Nassif - snassif@findevcanada.ca, Angela Rodriguez - arodriguez@findevcanada.ca

BIO : Tom De Latte -TomDelatte@bio-invest.be

 

À propos de CDC

 

  1. CDC Group est l’investisseur à impact principal du Royaume-Uni, avec plus de 70 ans d’expérience dans le soutien réussi de la croissance durable à long terme pour les entreprises en Asie du Sud et en Afrique.
  2. CDC est un acteur de premier plan dans la lutte contre les changements climatiques et un champion britannique des Objectifs de développement durable des Nations Unies– le plan directeur mondial qui vise à atteindre un avenir meilleur et plus durable pour nous tous.
  3. La société a investi dans plus de 1 200 entreprises dans les économies émergentes et une valeur totale du portefeuille de 6,2 milliards $. Cette année, CDC vise à investir 1,75 milliard $ dans des entreprises en Afrique et en Asie qui sont axées sur la lutte contre les changements climatiques, l’autonomisation des femmes et la création de nouveaux emplois et d’opportunités pour des millions de personnes.
  4. CDC est financé par le gouvernement britannique et tous les produits de ses investissements sont réinvestis pour améliorer la vie de millions de personnes en Afrique et en Asie du Sud.
  5. L’expertise de CDC en fait un partenaire idéal pour les investisseurs privés qui cherchent à consacrer du capital en vue de créer un impact environnemental et social mesurable dans les pays qui ont le plus besoin d’investissements.

 

À propos de Phatisa 

Phatisa est un gestionnaire de fonds de capitaux privés africain axé sur la chaine de valeur alimentaire en Afrique. L’entreprise exploite actuellement trois fonds qui gèrent plus de 400 millions USD axés sur les secteurs alimentaire et du logement social. Phatisa comprend une équipe d’employés dévoués et détient une solide expérience dans la gestion de fonds de capitaux privés et d’entreprises commerciales à l’échelle du continent. La vision de Phatisa est d’être le principal gestionnaire de fonds d’actions de développement (DevEq) spécialiste de ces secteurs en Afrique. Cette philosophie trouve son expression dans la formule unique de DevEq = PAT* x + i 2 ™; un ensemble équilibré de capitaux privés et de financement du développement visant à bâtir des actifs et des communautés durables tout en assurant les meilleurs rendements possibles pour les investisseurs. www.phatisa.com.

À propos de Norfund

Norfund est le Fonds norvégien d’investissement pour les pays en développement. Notre mission est de créer des emplois et d’améliorer la vie des gens en investissant dans des entreprises qui stimulent le développement durable. Norfund est détenu et financé par le gouvernement norvégien et est l’outil le plus important du gouvernement pour renforcer le secteur privé dans les pays en développement afin de réduire la pauvreté. Le portefeuille d’engagements de Norfund s’élève à 2,8 milliards USD en investissements directs et indirects dans plus de 1 000 sociétés en Afrique subsaharienne, en Asie du Sud-Est et en Amérique centrale. Norfund investit dans quatre domaines : l’énergie propre, les institutions financières, les entreprises évolutives et l’infrastructure verte. Pour obtenir plus d’informations, visitez www.norfund.no.

À propos de Finnfund

Finnfund est une institution finlandaise de financement de développement et un investisseur à impact professionnel. Nous participons à la construction d’un monde durable en investissant dans des entreprises responsables et rentables dans les pays en développement. Chaque année, nous investissons 200 à 250 millions d’euros dans 20 à 30 projets qui sont axés sur les énergies renouvelables, la foresterie durable, l’agriculture durable et les institutions financières. Aujourd’hui, les investissements et les engagements de Finnfund s’élèvent à environ 957 millions d’euros, dont la moitié sont en Afrique. L’entreprise compte environ 90 employés. Pour obtenir plus d’informations, visitez www.finnfund.fi.

À propos de FinDev Canada

L'Institut de financement du développement Canada inc., qui opère sous la marque FinDev Canada, est une institution canadienne qui se consacre à fournir des services financiers au secteur privé des pays en développement dans le but de lutter contre la pauvreté par la croissance économique en se concentrant sur trois thèmes principaux : le développement économique par la création d’emplois, l’autonomisation économique des femmes et l’atténuation des changements climatiques. L’Institut de financement du développement Canada inc. est une filiale à part entière d’Exportation et développement Canada (EDC). Pour en savoir davantage sur FinDev Canada, cliquez ici.

À propos de BIO

BIO est une institution de financement du développement qui soutient la croissance du secteur privé dans les pays en développement. BIO fournit du financement à long terme aux entreprises, aux institutions financières et aux projets d’infrastructure privés, ainsi que des subventions pour des études de faisabilité et des programmes d’assistance technique. BIO fonctionne comme un partenaire supplémentaire pour les institutions financières et vise à trouver un équilibre entre le rendement sur investissement et l’impact sur le développement. BIO est membre des IEFD (Institutions européennes de financement du développement) et gère plus d’un milliard d’euros d’actifs. Pour obtenir plus d’informations, visitez-nous sur www.bio-invest.be ou suivez-nous sur LinkedIn.