Le conseil consultatif de FinDev Canada

Pour parfaire notre expertise, un conseil consultatif dont le rôle est de fournir des avis stratégiques ainsi qu’une ligne directrice en mettant l’accent sur le financement du développement inclusif et les questions de développement international, a été mis sur pied. Les membres du Conseil sont nommés en concertation avec le ministre du Commerce international et le ministre du Développement international selon leur expertise, leur expérience et leur leadership en développement international avec le secteur privé ou par l’intermédiaire de celui-ci.

Margaret Biggs - présidente du Conseil au Centre de recherches pour le développement international

Margaret Biggs a été présidente de l’Agence canadienne de développement international (ACDI) de 2008 à 2013, puis sous-secrétaire du Cabinet et secrétaire adjointe, Priorités et planification, au Bureau du Conseil privé (gouvernement du Canada) de 2002 à 2008.
Mme Biggs a représenté le Canada à de multiples forums internationaux. Elle a exercé la charge de gouverneure suppléante du Canada à la Banque mondiale et de coprésidente directrice internationale au Conseil chinois de coopération internationale en environnement et en développement. En 2015, elle a codirigé la préparation du rapport Towards 2030: Building Canada’s Engagement with Global Sustainable Development du Centre d’études en politiques internationales.
Mme Biggs est récipiendaire du Matthews Faculty Fellowship en politique publique mondiale de l’Université Queen’s, présidente du comité consultatif international de l’Institut de l’Université des Nations Unies sur l’eau, l’environnement et la santé, et membre du conseil de l’Entraide universitaire mondiale du Canada.

Debby Carreau - présidente-directrice générale d’InspiredHR

Debby Carreau est entrepreneure, auteure et fondatrice et chef de la direction de Inspired HR et Inspired WorkplaceTM. Elle fait figure de proue au sein de la collectivité des médias et des affaires, ayant su se positionner à titre de maître à penser dans le milieu du travail.  
Debby a été reconnue comme l'une des femmes les plus influentes du Canada à plusieurs occasions, marquant son entrée au palmarès des 100 Canadiennes les plus influentes comme sa plus jeune intronisée. Son livre, The Mentor Myth est une lecture de base pour les professionnels qui s’intègrent au marché du travail.
Leader reconnue pour ce qui est d’aider les entreprises canadiennes à créer des milieux de travail exceptionnels, Mme Carreau siège au conseil d’administration de la Young Presidents Organization (section C.-B.) et du Elevation Group, et est membre du conseil des gouverneurs de Collingwood School. Elle a précédemment siégé au conseil consultatif du Women’s Executive Network et de Respect in the Workplace, et préside 1000 Women Rising. 

Anne Gaboury - présidente-directrice générale de Développement international Desjardins

Anne Gaboury est actuellement présidente-directrice générale de Développement international Desjardins (DID), et ce, depuis 2002. DID est une société canadienne spécialisée dans le développement de la finance inclusive dans les pays en développement et en émergence.

Elle préside également le conseil d’orientation stratégique de l’AUF (Agence universitaire de la Francophonie), siège sur le conseil d’administration de l’Institut québécois des Hautes études internationales de l’Université Laval et sur le comité de gestion du réseau international Proxfin.

John Hendra – Ancien Sous-secrétaire général adjoint des Nations Unies

John Hendra a récemment pris sa retraite des Nations Unies après une carrière dynamique de 32 ans en tant que leader du développement et réformateur. Sa position la plus récente était celle de sous-Secrétaire général de l'ONU (ASG), qui aidait le système de développement des Nations Unies à devenir plus «apte à l'emploi» pour soutenir la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODDs).

Avant cela, il a été directeur exécutif adjoint à l’ONU femmes (2011-14) et coordonnateur résident des Nations Unies et représentant résident du PNUD au Vietnam (2006-2011), en Tanzanie (2002-2006) et en Lettonie (1993-1997). Il a publié des articles sur diverses questions de développement, y compris le financement des SDG, une «théorie du changement» pour rendre le système de développement de l'ONU apte à soutenir l'ordre du jour 2030 et le rôle des hommes et des garçons dans la réalisation de l'égalité des sexes.

Il a été membre du programme Yale World Fellows (2009) et a reçu l'ordre des trois étoiles de la Lettonie (1997) et la médaille d'amitié du Vietnam (2011) en reconnaissance de ses contributions dans ces pays. John a une maîtrise en études de développement de l'Université de Toronto et un baccalauréat spécialisé de l'Université Queen's.

Danièle Henkel - présidente-directrice générale d’Entreprises Danièle Henkel

Danièle Henkel est une femme d’affaires, de cœur et de tête ayant su imposer sa marque, tant personnelle qu’entrepreneuriale, au Québec. Ses entreprises éponymes ont contribué à paver la voie du mieux-être et à positionner « beauté en toute vérité » au rang de nouvelle norme sociale dans le monde des affaires.
Véritable influenceure, Danièle Henkel prête sa voix à de nombreuses causes qui lui sont chères. Elle se dédie, entre autre, à forger un Québec plus fort et ouvert sur le monde. Véritable passionaria de l’essor de l’entrepreneuriat québécois (et féminin), elle n’hésite pas à investir, financer, supporter et accompagner des entreprises dans lesquelles elle croit. 
Rêvant d’une relève forte — tant sur le plan humain qu’économique —, Danièle Henkel mise sur l’éducation. Elle partage son savoir en donnant des conférences marquantes ici comme ailleurs, notamment en Europe ou en Afrique. Son autobiographie « Quand l’intuition trace la route » fut nommée best-seller et a inspiré plusieurs générations de femmes qui se tiennent debout.

Joan Larrea - présidente-directrice générale de Convergence

Joan Larrea est une professionnelle des placements qui sait produire des résultats durables dans le milieu très dynamique des marchés frontaliers, se spécialisant dans le marché du capital-investissement, de la structuration de dettes, des infrastructures, de l’environnement et des énergies propres.
Mme Larrea a dirigé les efforts de l’agence américaine Overseas Private Investment Corporation (OPIC) visant à conclure des partenariats avec des investisseurs privés et philanthropes pour injecter plus de capitaux sur ses marchés cibles. Dans ses fonctions à l’OPIC, elle a aussi chapeauté un programme pilote pour financer des fonds plus modestes, mais innovants et générateurs de retombées, bon nombre d’entre eux fondés sur des structures de financement mixtes.
Par ailleurs, Mme Larrea a été directrice générale de l’équipe des marchés émergents du Fonds pour l’environnement mondial, gestionnaire d’actifs qui se consacre aux secteurs de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles. Elle a commencé sa carrière à titre de responsable des investissements à la Société financière internationale (IFC), où elle a conclu des transactions avant-gardistes dans de multiples secteurs liés aux infrastructures et à la fabrication en Asie.

Boris Martin - chef de la direction, Ingénieurs sans frontières Canada

Boris Martin s’est joint à l’équipe de direction d’Ingénieurs sans frontières Canada située à Toronto, à titre de vice-président, Stratégie et placements, en 2011. Il y a dirigé un processus de transformation organisationnelle qui visait à permettre à l’organisation d’adopter une approche en matière de capital-risque social en Afrique subsaharienne.  M. Martin est chef de la direction d’Ingénieurs sans frontières Canada depuis 2014. 
M. Martin possède des connaissances approfondies dans les domaines de l’agriculture et du développement des petites entreprises et entreprises en croissance, acquises lors de sa propre expérience à titre de membre de l’organisation en Afrique occidentale. M. Martin continue d’approfondir ses connaissances en travaillant au portefeuille d’Ingénieurs sans frontières Canada, composé de capital de risque de démarrage, ainsi qu’au programme de perfectionnement des talents.   
M. Martin est titulaire d’un doctorat en ingénierie et d’un diplôme de deuxième cycle en innovation sociale.