Image

Mimi Alemayehou

Conseil d'administration

Washington, D.C., États-Unis

Mimi Alemayehou est première vice-présidente des partenariats public-privé à Mastercard. Elle était auparavant directrice générale du Black Rhino Group (une entreprise du portefeuille de Blackstone) à Dakar, au Sénégal, et siégeait également au conseil d’administration de cette société de placement spécialisée dans le développement et l’acquisition d’actifs dans les secteurs de l’énergie et des infrastructures dans toute l’Afrique. Elle a en outre été vice-présidente directrice de l’Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l’agence de financement du développement du gouvernement des États-Unis, qui offre prêts, garanties et assurances afin de stimuler les investissements directs à l’étranger et le capital-investissement sur les marchés émergents. Ce poste lui a été offert par le président Obama, et c’est à l’unanimité que le Sénat a confirmé sa nomination. Pendant le mandat de Mme Alemayehou, soit de 2010 à 2014, l’OPIC a vu son portefeuille global atteindre 18 milliards de dollars, soit une augmentation de plus de 24 %; son portefeuille africain, lui, a triplé, pour atteindre près de 4 milliards de dollars. Auparavant, George W. Bush avait nommé Mme Alemayehou administratrice au Conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD), groupe chargé d’approuver tous les prêts aux gouvernements et investissements dans des entreprises privées consentis par la plus importante institution de financement du développement d’Afrique. À ce titre, Mme Alemayehou était donc la haute fonctionnaire du département du Trésor des États-Unis chargée de représenter le pays lors de discussions au sujet de problématiques en lien avec les politiques et le développement sur le continent africain. Henry Paulson, alors secrétaire au Trésor des États-Unis, lui a d’ailleurs remis le Distinguished Honor Award pour souligner son travail exceptionnel.